Le centurion: une foi qui a émerveillé Jésus lui-même

Basé sur Matthieu 8:5-13

5 Comme Jésus entrait dans Capernaüm, un centenier l’aborda,

6 le priant et disant: Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie et souffrant beaucoup.

7 Jésus lui dit: J’irai, et je le guérirai.

8 Le centenier répondit: Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri.

9 Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l’un: Va! et il va; à l’autre: Viens! et il vient; et à mon serviteur: Fais cela! et il le fait.

10 Après l’avoir entendu, Jésus fut dans l’étonnement, et il dit à ceux qui le suivaient: Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.

11 Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux.

12 Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

13 Puis Jésus dit au centenier: Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri.

La Parole nous enseigne dans Hébreux 11:1 que la foi est l’assurance que ce que nous attendons se réalisera, et que nous en sommes convaincus même si nous ne le voyons pas :

C’est donc la foi, l’assurance des choses espérées, la conviction des choses non vues.

Mais sommes-nous sûrs et convaincus ? Jusqu’où va notre foi ?

Jésus a accompli de nombreux miracles, dont beaucoup de guérisons, parmi lesquels nous pouvons citer : le lépreux, la belle-mère de Pierre, le paralytique, l’homme à la main flétrie, la femme au flux de sang, les malades de Génésareth, le fou, les deux aveugles et la multitude de malades qui se sont couchés à ses pieds dans la mer de Galilée pour ne citer que quelques cas. Qu’ont en commun ces histoires de foi ? Dans presque toutes ces histoires, Jésus a touché les malades (ou les malades ont touché Jésus), et dans toutes ces histoires, Jésus était physiquement là où se trouvait le malade, et c’est là que nous pouvons remarquer quelque chose de spécial si nous comparons toutes ces histoires avec l’histoire du centurion.

Le centurion, comme tous les autres malades qui ont été guéris par Jésus, avait la foi. Mais la foi du centurion était spéciale. Tellement spécial qu’il a surpris Jésus lui-même. Le centurion est allé voir Jésus pour lui demander de guérir son serviteur qui était paralysé et couché dans la maison du centurion. Jésus a immédiatement exprimé qu’il irait chez lui pour le guérir. Mais le centurion, qui ne se sentait pas digne de recevoir le Maître dans sa maison, lui dit qu’il n’avait pas à partir, que sa parole seule suffisait pour que son serviteur soit guéri. En entendant ces paroles de foi du centurion, Jésus a dit : « Même en Israël, je n’ai pas trouvé autant de foi ».

De nombreux chrétiens prétendent avoir la foi. Mais dans la pratique, ils semblent prouver le contraire. Ils savent que Dieu peut faire de grandes choses pour leur vie, mais au lieu de croire et de Lui demander directement, ils doivent se tourner vers d’autres êtres humains. Ils attendent d’un prédicateur qu’il prie pour eux, qu’un autre mortel les touche et leur dise quelques mots pour vraiment sentir que Dieu agit. S’il est vrai que nous avons parfois besoin d’un mot d’encouragement, nous devons nous rappeler que Dieu connaît tous nos besoins et les demandes de notre cœur et que si nous avons foi et confiance en lui, en son temps, il nous accordera la victoire.

Croyons notre Dieu. Rappelons-nous qu’il n’y a rien d’impossible pour Lui. Nous sommes ses enfants. Il ne nous abandonnera pas. Faisons confiance et croyons en Lui. Amen.

Êtes-vous reconnaissant envers Jésus ? L'histoire des dix lépreux
Le monde et les vanités

5 thoughts on “Le centurion: une foi qui a émerveillé Jésus lui-même

  1. Je crois en Dieu le père, en sa bonté,sa miséricorde et il m’a aimé depuis ma conception il continue à m’aimer. Il envoya son fils unique Jésus-Christ pour nous sauver. Je l’aime par dessus tout. Il fait pour moi et ma progéniture de merveilleux. Je dis encore merci à mon Dieu au nom de Jésus-Christ !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *