La fille de Jairus reçoit la vie

Ici, nous parlerons d’une merveilleuse histoire qui nous pousse en tant que parents à comprendre l’importance de croire qu’il n’y a rien d’impossible pour Dieu.

Et il est bon que notre foi soit toujours placée entre les mains de Dieu à tout moment, de sorte que chaque jour, nous croyons qu’il n’y a rien d’impossible pour lui, mais parfois nous rencontrons d’innombrables personnes qui manquent de foi, et qui ne croient pas en ce que Dieu peut faire dans nos vies. Nous commencerons par la citation biblique suivante:

21 Jésus dans la barque regagna l’autre rive, où une grande foule s’assembla près de lui. Il était au bord de la mer.

22 Alors vint un des chefs de la synagogue, nommé Jaïrus, qui, l’ayant aperçu, se jeta à ses pieds,

Marc 5:21-22

Ici, la Bible nous explique que Jésus passait de l’autre rive dans un bateau, et dit qu’il y avait une grande foule autour de lui, et nous savons que ces gens se rassemblaient pour entendre la bonne nouvelle que Jésus leur apportait, puis un homme nommé Jairus qui était chef de la synagogue, de Capharnaüm.

Cet homme était l’un de ceux qui rencontraient les scribes et les pharisiens qui toujours persécutaient et confrontait Jésus dans tout ce qu’il disait.

Mais un jour, la fille de Jairo est tombée malade, et la Bible dit que cette fille empirait de jour en jour, elle dit que Jairo était toujours inquiète en se demandant si sa fille allait mourir.

23 et lui adressa cette instante prière: Ma petite fille est à l’extrémité, viens, impose-lui les mains, afin qu’elle soit sauvée et qu’elle vive.

24 Jésus s’en alla avec lui. Et une grande foule le suivait et le pressait.

Marc 5:23-24

La Bible explique que Jairus a désespérément couru vers Jésus et l’a supplié de lui mettre la main en dessus pour la sauver. Jairus gardait sa foi haute. Nous voyons également qu’il a dû passer devant une grande foule qui entourait Jésus.

En continuant avec le verset 24 du chapitre 5 de ce livre, nous pouvons réaliser que Jésus l’a vu désespérément implorer sa fille mourante. Alors Jésus est allé avec lui; Et une grande foule l’a suivi, et ils l’ont pressé.

35 Comme il parlait encore, survinrent de chez le chef de la synagogue des gens qui dirent: Ta fille est morte; pourquoi importuner davantage le maître?

36 Mais Jésus, sans tenir compte de ces paroles, dit au chef de la synagogue: Ne crains pas, crois seulement.

37 Et il ne permit à personne de l’accompagner, si ce n’est à Pierre, à Jacques, et à Jean, frère de Jacques.

38 Ils arrivèrent à la maison du chef de la synagogue, où Jésus vit une foule bruyante et des gens qui pleuraient et poussaient de grands cris.

39 Il entra, et leur dit: Pourquoi faites-vous du bruit, et pourquoi pleurez-vous? L’enfant n’est pas morte, mais elle dort.

40 Et ils se moquaient de lui. Alors, ayant fait sortir tout le monde, il prit avec lui le père et la mère de l’enfant, et ceux qui l’avaient accompagné, et il entra là où était l’enfant.

41 Il la saisit par la main, et lui dit: Talitha koumi, ce qui signifie: Jeune fille, lève-toi, je te le dis.

42 Aussitôt la jeune fille se leva, et se mit à marcher; car elle avait douze ans. Et ils furent dans un grand étonnement.

43 Jésus leur adressa de fortes recommandations, pour que personne ne sût la chose; et il dit qu’on donnât à manger à la jeune fille.

Marc 5:35-43

Pendant que Jésus parlait, ils sont venus de la maison de Jaïrus et ont dit à Jaïrus: Votre fille est morte; Pourquoi déranger davantage le Maître? Mais Jésus a entendu cela et a dit: Jaïrus croit seulement. Et c’est ce qui s’est passé, cet homme a cru, mais il dit que Jésus n’a permis à personne de le suivre, qu’à certains de ses disciples. Quand Jésus a vu tous ces gens pleurer la mort de la fille de Jaïrus, il leur a dit: Pourquoi pleurez-vous? La fille n’est pas morte, elle dort seulement, mais quand Jésus a vu les gens se moquer de ce qu’il a dit, il a emmené la mère et le père de la fille, et ils sont entrés là où était la fille.

Et quand Jésus a vu la fille, il lui a pris la main et a dit: Talita cumi; qui se traduit par: Fille, je te dis, lève-toi. Et la fille, entendant cette merveilleuse voix de Jésus, s’est levée et la fille marchait. La Bible dit que la fille avait douze ans, et ils étaient donc très heureux que ce miracle se soit produit avec la fille de Jairus, puis il leur avait ordonné de nourrir la fille et de ne rien dire de ce qui s’était passé.

Et nous concluons avec cette histoire, lui disant que nous devons réfléchir, en tout temps et que nous ayons la foi et la confiance que Jésus peut guérir nos blessures, et que nous lui faisons confiance, ainsi que cet homme nommé Jaïrus, qui croyait que Jésus sauverait son fille. Créons donc comment cet homme l’a fait et comment plusieurs personnes l’ont fait, ainsi que la femme du flux sanguin depuis qu’elle était dans ce même chapitre 5 du livre de Marc.

Sauvés par grâce
Dans les nombreux mots, le péché ne manque pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *