Ceux qui espèrent en Jéhovah auront une force nouvelle

Les adolescents se fatiguent et se lassent, Et les jeunes hommes chancellent

Chaque athlète est fatigué lorsqu’il exerce son travail sur le terrain, et un bon exemple que nous avons est celui de ces athlètes qui courent sur une piste, tous courent pour une médaille qu’ils porteront pendant quelques minutes et seront reconnus par tous. Et cela signifie que lorsqu’ils courent, même s’ils n’ont pas la force de continuer sur la piste, épuisés et accablés par la fatigue, ils se renouvellent, puisent des forces là où il n’y en a pas, car ils veulent l’honneur d’une médaille.

La Bible compare notre pèlerinage à celui des athlètes, eh bien, nous aussi, nous courons une course où nous sommes fatigués, où nous avons soif, où souvent nous ne voulons pas continuer à courir, parce que notre force s’épuise tout simplement et nous sentons que nous étouffons. Doit-on tomber sur la piste? Eh bien, si c’est avec notre propre force que nous courons, nous tomberons certainement, mais si nous courons cette course soutenue par la grande force de Dieu, alors Dieu nous donnera la force.

Ésaïe a dit:

28 Ne le sais-tu pas? ne l’as-tu pas appris? C’est le Dieu d’éternité, l’Éternel, Qui a créé les extrémités de la terre; Il ne se fatigue point, il ne se lasse point; On ne peut sonder son intelligence.

29 Il donne de la force à celui qui est fatigué, Et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance.

30 Les adolescents se fatiguent et se lassent, Et les jeunes hommes chancellent;

31 Mais ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point.

Ésaïe 40:28-31

Au milieu de cette course difficile, Dieu nous promet de l’aide, mais pour recevoir cette aide, nous devons lui faire pleinement confiance, et une partie que j’aime vraiment dans les versets mentionnés ci-dessus est quand il dit: «Il donne l’effort aux fatigués et multiplie les forces qu’il n’en a pas ». Comprenez-vous ce que cela signifie? Cela signifie que même si nous n’avons aucune force, c’est-à-dire que nous sommes au milieu de la piste sans pouvoir courir, alors Dieu multiplie la force que nous n’avons même pas. Dieu est un expert dans ce domaine, Il n’a pas besoin de notre force, mais de notre faiblesse Il puise la force là où il n’y en a pas, et c’est pourquoi Dieu dit à Paul: « Ma grâce te suffit parce que ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. »

Espérons en Dieu et Il multipliera nos forces, Il nous fera lever des ailes comme des aigles et nous courrons cette course sans nous fatiguer, nous marcherons sans nous fatiguer. Espérons en Dieu!

Pourquoi tu t’abats, oh mon âme
Doux refuge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *