Donne-moi la joie de ton salut

Rends-moi la joie de ton salut, Et qu'un esprit de bonne volonté me soutienne

Dans cet article, nous allons écrire un peu sur le Psaume 51, mais pas sans d’abord souligner que ce Psaume a été écrit par le roi David du plus profond de son cœur et de sa sensibilité humaine. Dès le premier verset, nous voyons son âme vidée devant Dieu, parlant comme un homme qui a été détruit et qui reconnaît son péché et crie simplement la miséricorde de Dieu. David a écrit ce psaume après avoir commis une série de péchés et simplement ne plus se sentir à l’aise sans Dieu.

Que ressentons-nous lorsque nous péchons? Très souvent, lorsque nous péchons, nous ne pensons qu’à ce qu’ils diront des gens, mais avons-nous déjà pensé à ce que Dieu dira? Quand nous péchons, notre plus grande préoccupation ne devrait pas être les hommes mais Dieu, ce Dieu qui nous regarde du ciel qui est offensé par nos actions.

Et c’est qu’à ce moment-là David n’avait pas d’hommes en première ligne à cause de la terrible faute qu’il avait commise mais il se sentait extrêmement seul sans Dieu parce qu’il comprenait qu’il avait transgressé toutes sortes de lois.

David commence ce chapitre par le verset suivant:

O Dieu! aie pitié de moi dans ta bonté; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions;

Psaumes 51:1

La première chose est que nous ne devrions jamais aller à Dieu en nous justifiant par ce que nous savons être faux. Cher frère, devant Dieu il n’y a pas de type de justification humaine, la seule chose qui nous justifie est le sang précieux du Christ sur la croix mais pour cela nous devons aller devant Dieu avec un cœur totalement repentant qui reconnaît son échec. Souvenons-nous que Dieu regarde les humbles de près et les orgueilleux le regardent de loin.

Mais je veux que nous prêtions toute notre attention au verset suivant de cet appel de David:

Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne!

Psaumes 51:12

Il est bon de noter que David avait perdu la joie du salut, la joie du Seigneur n’était plus en lui, et précisément à cause de cela, il avait été impliqué dans tant d’actes désagréables. Ce que je veux souligner avec tout cela, c’est que lorsque nous perdons cette joie, nous nous impliquons également dans des choses que le Seigneur n’aime pas et c’est pourquoi, avec David, nous devons dire: « Donnez-moi la joie de votre salut. »

Si nous avons perdu cette joie, nous devons demander à Dieu de raviver cette joie en nous à nouveau, ces moments où nous ne voulions être que dans la maison de Dieu, ces moments où les choses de ce monde ne remplissaient pas nos yeux, où nous voulait être près du Seigneur et rien de plus. Si nous avons perdu cette joie, c’est le moment de la renouveler devant le Seigneur, d’aller dans la prière et de lui demander que nous ne pouvons plus être sans lui, que nos âmes sont abattues et que sans lui nous ne pouvons rien faire.

Chers frères et sœurs, j’espère que ces paroles pourront en quelque sorte vous réconforter dans le Seigneur.

La vie ancienne et la nouvelle
Celui qui ne m'aime pas, ne gardera pas mes paroles

One thought on “Donne-moi la joie de ton salut

  1. Je reçois cette parole et je crois que je ferais de ce psaume un exemple de prière pour mon´avancer vers Mon Dieu le père Éternel au nom de Jésus Christ Amen Amen Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *