Le Seigneur me délivrera de toute mauvaise action

Nous avons tous entendu parler de la vie de l’apôtre Paul, de la valeur de son ministère, de la façon dont le Seigneur était avec lui, mais une autre chose que nous devons également souligner est que cet apôtre bien-aimé, le plus grand écrivain du Nouveau Testament, a subi de grands reproches parce que du Christ. C’est pourquoi nous allons maintenant voir quelques paroles prononcées par cet homme de Dieu, qui d’une manière ou d’une autre nous réconforteront dans notre ardue carrière de foi.

16 Dans ma première défense, personne ne m’a assisté, mais tous m’ont abandonné. Que cela ne leur soit point imputé!

17 C’est le Seigneur qui m’a assisté et qui m’a fortifié, afin que la prédication fût accomplie par moi et que tous les païens l’entendissent. Et j’ai été délivré de la gueule du lion.

18 Le Seigneur me délivrera de toute oeuvre mauvaise, et il me sauvera pour me faire entrer dans son royaume céleste. A lui soit la gloire aux siècles des siècles! Amen!

2 Timothée 4:16-18

C’est l’un de mes chapitres préférés dans toutes les Écritures et je pourrais mettre beaucoup d’emphase sur chacun de ses versets, mais même s’il est bref, nous pourrions comprendre une grande partie de ce texte précieux. Pour nous concentrer davantage, nous devons remonter plus loin et nous rappeler qui était l’apôtre Paul, cet homme de Dieu avant d’être chrétien était un pharisien instruit aux pieds de Gamalier, qui était l’un des enseignants les plus respectés de son temps. Paul était très zélé pour la loi et persécutait les chrétiens au point de les mettre à mort.

Paul était un homme respecté qui était bien placé, cependant, dans ce chapitre il est emprisonné, si pauvre qu’il a dû dire à Timothée :

Quand tu viendras, apporte le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpus, et les livres, surtout les parchemins.

2 Timothée 4:13

Spurgeon a dit que dans les petites choses, c’est là que les grandes significations sont dessinées, et avec ce verset la même chose se produit, nous ne voyons peut-être rien à dire à ce sujet, mais c’est tout le contraire, dans ce verset nous apprenons que cet homme puissant nommé Saul de Tarse maintenant il est si pauvre en plein hiver qu’il n’a même pas de manteau pour couvrir sa nudité. Et pas seulement cela, mais il dit dans ses propres mots : “Dans ma première défense, personne n’était à mes côtés, mais tout le monde m’a abandonné ; qu’il n’en soit pas tenu compte ” (V 16).

Paul était très clair que peu importe si tout le monde l’avait abandonné, s’il était emprisonné, froid, affamé, le Seigneur était à ses côtés pour le délivrer du mal. Croyez-vous que le Seigneur est à vos côtés lorsque vous traversez des moments difficiles ? Il est bon que nous ayons ce genre de foi que l’apôtre Paul avait, qui même dans sa situation la plus faible a continué à croire au Seigneur Jésus-Christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *