Comment savoir si vous êtes né de Dieu

Aujourd’hui, on parle peu de la nouvelle naissance, mais je pense qu’il y a une question que tout croyant devrait se poser : suis-je vraiment né de nouveau ? Naître de nouveau n’est pas aussi simple que d’aller au temple tous les jours. Lorsque vous êtes effectivement une nouvelle créature, il y a une marque distinctive qui montre que vous l’êtes vraiment. Voyons ce que nous dit l’apôtre Jean :

1 Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui.

2 Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements.

3 Car l’amour de Dieu consiste a garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,

1 Jean 5:1-3

A l’époque apostolique, à une époque où ces coutumes juives étaient assez strictes, il y avait beaucoup de discussions dans les synagogues à propos de Jésus. Les discussions étaient basées sur le fait que les Juifs qui ne croyaient toujours pas, comprenaient que c’était un blasphème de dire que c’était le Fils de Dieu ou le Messie promis.

Le peuple d’Israël croyait en un Messie, même aujourd’hui, ils croient encore en un Messie. Et le point ici est que beaucoup d’entre eux, hier et aujourd’hui, ne croient pas que Jésus était le Messie promis. Et vous, le croyez-vous ?

Donc, ce que Jean dit ici, c’est que si vous « croyez » (pas une croyance superficielle, mais une croyance doctrinale) que Jésus est le Messie promis, alors vous êtes vraiment né de Dieu.

Aujourd’hui, tout comme l’apôtre Paul a soutenu cette bataille contre ceux qui voulaient judaïser l’église, nous avons aussi des hommes qui veulent nous dire que pour être sauvé nous devons vivre certaines coutumes hébraïques, ils disent même que Jésus est une invention des Romains.

Oh chers frères et sœurs, nous sommes nés de Dieu, et en plus de croire que Jésus est Seigneur, cela exige aussi de nous que nous gardions ses commandements, que nous aimions notre prochain, etc.

Et garder ces commandements comme nés de nouveau que nous sommes, n’est pas quelque chose d’ennuyeux, mais avec patience nous courons la course de la foi, comme celui qui cherche à plaire à Dieu en tout.

Rien ne manquera à ceux qui le craignent
Jéhovah est ma lumière et mon salut

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *