Les enfants de la promesse

Nous sommes chrétiens, enfants du Très-Haut, nous traversons quotidiennement de nombreuses situations douloureuses, nous devons nous refuser beaucoup de choses pour montrer au monde que nous n’appartenons pas à ce monde, nous vivons d’une manière tellement différente du système de ce monde, que beaucoup de gens Ils peuvent nous qualifier de fous, haineux, intolérants, etc., mais nous restons fermes malgré tout cela, car nous savons que nous avons une promesse et nous n’avons qu’à attendre et persévérer au milieu de tout ce chaos social. L’apôtre Paul a écrit à l’église de Galatie:

28 Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse;

29 et de même qu’alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l’Esprit, ainsi en est-il encore maintenant.

30 Mais que dit l’Écriture? Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave n’héritera pas avec le fils de la femme libre.

31 C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l’esclave, mais de la femme libre.

Galates 4:28-31

Nous nous souvenons de la grande histoire d’Abraham, cet homme que Dieu lui avait promis d’un fils dans sa vieillesse et que de ce fils il aurait une descendance comme le sable de la mer ou les étoiles du ciel. Mais Sara désespéra et fit qu’Abraham eut un fils avec l’esclave dont est né Ismaël, alors la promesse que Dieu lui avait faite, qui était Isaac, est née.

Chers frères et sœurs, la promesse faite par Dieu n’était pas Ismaël, qui était le fils de l’esclave, la promesse de Dieu était un fils de Sarah et d’Abraham. Souvenez-vous que Sarah était stérile mais pas l’esclave. Nous devons comprendre que nous servons le Dieu qui peut transformer les choses impossibles en choses vraiment possibles, en choses qui surprennent, c’est lui qui peut transformer le cœur de pierre en cœur de chair, c’est lui qui peut enduire les os secs la chair, simplement la nôtre Dieu est capable de merveilles sans précédent et c’était précisément la promesse faite à Abraham, ce qui n’était pas chose facile humainement parlant et c’est là que Dieu fait des exploits, quand on pense que tout est perdu.

L’apôtre Paul le dit très clairement lorsqu’il dit que nous sommes des enfants de la promesse comme Isaac. Mes frères, nous sommes vraiment des enfants de la promesse, ressuscités avec Christ au moment de sa résurrection, baptisés dans sa mort, et attendant fermement notre glorieuse espérance que Christ viendra pour son église bien-aimée.

Il ne faut pas désespérer en attendant la promesse de Dieu, il ne faut pas s’écarter du plan de Dieu, qui est merveilleux et veut le meilleur pour nous, il faut persévérer.

Un grand signe que Dieu tient ses promesses est que Dieu leur a donné l’Isaac promis, même s’ils ont vraiment désespéré pendant un moment et c’est quelque chose qui nous arrive aussi, mais ne quittons jamais les yeux du donneur de la vie qui est le Christ Jésus, alors touchons au but et gardons notre foi ferme dans la promesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *