Une nouvelle alliance

Il est évident que pour qu’une nouvelle alliance existe, il doit y avoir une ancienne. J’explique un peu l’ancienne alliance : Il s’agissait d’offrir des sacrifices pour les péchés à travers certains animaux, et certainement ces sacrifices n’étaient jamais suffisants, puisqu’ils devaient être faits continuellement. D’un autre côté, il y avait aussi un mur entre Dieu et l’homme, qui a été créé au moment où l’homme péchait, et il y avait un grand prêtre qui s’approchait de Dieu.

Or, ce pacte que nous venons d’expliquer a été remplacé par un nouveau, un meilleur, un parfait, qui nous permet d’approcher Dieu sans problème et nous en fait les héritiers.

L’auteur des Hébreux nous en parle et dit :

15 Et c’est pour cela qu’il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l’héritage éternel qui leur a été promis.

16 Car là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée.

Hébreux 9:15-16

Qui est le médiateur d’une nouvelle alliance ? Jésus-Christ est ce médiateur, car par son sacrifice sur la croix, il a fait tomber ce mur qui se dressait entre nous et Dieu, étant un sacrifice parfait, il a mis fin au péché une fois pour toutes, et c’est pourquoi l’apôtre Paul dit :

55 O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon?

56 L’aiguillon de la mort, c’est le péché; et la puissance du péché, c’est la loi.

57 Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ!

1 Corinthiens 15:55-57

Jésus-Christ par sa mort sur la croix et sa résurrection nous a donné la rédemption, formant une nouvelle alliance et faisant de nous les héritiers de la grâce et du salut éternel qui vient de Dieu.

Nous pouvons demander avec l’apôtre : Où est, ô mort, ton aiguillon ? Où, ô grave, est ta victoire ? Nous devons rendre gloire à Dieu pour cela, car sans que nous le méritions, Il a vaincu la mort et son aiguillon, souffrant jusqu’à la mort pour nous donner le salut.

Frères, nous avons le plus grand privilège sur cette terre : nous sommes héritiers d’un héritage éternel, qui n’est pas corrompu et que personne ne peut nous voler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *