Témoins du Christ

Si nous devons aimer quelque chose dans l’église primitive, c’est la force, le courage et la dépendance de Dieu qu’elle possédait. C’était une flamme nouvellement allumée, et rien n’était plus précieux pour eux que la cause parfaite du Christ, même si cela leur a coûté la vie.

Nous voyons l’apôtre Pierre, qui marchait aux côtés du Maître, étant l’un des 12, ayant le privilège d’appartenir au ministère de Jésus et de le voir après sa résurrection. Dans son premier discours, il a parlé très hardiment au peuple juif, et maintenant dans Actes chapitre 5, il a également parlé avec la même hardiesse :

30 Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez tué, en le pendant au bois.

31 Dieu l’a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés.

32 Nous sommes témoins de ces choses, de même que le Saint Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.

Actes 5:30-32

Tout d’abord, Pierre, étant un témoin oculaire du ministère de Jésus, savait qu’ils avaient assassiné le vrai Fils de Dieu, et il ne lésine pas lorsqu’il s’agit de les blâmer pour leur crime.

Deuxièmement, cela ne cesse de confirmer le ministère de Jésus comme Sauveur et celui qui a le pouvoir de pardonner les péchés. Savez-vous que Jésus étant capable de pardonner les péchés était blasphématoire pour eux ? Mais qu’importe, Pedro n’a voulu qu’exposer la vérité, sans ajouter ni soustraire.

Pierre et les apôtres savaient qu’ils étaient témoins de Jésus, et la meilleure façon de le prouver était de dire la vérité sans crainte, peu importe que cela leur coûte la vie. Ils savaient qu’ils avaient un plus grand bien, par conséquent, leurs vies n’étaient pas précieuses en comparaison du ministère de l’Evangile.

L'œuvre du Saint-Esprit
Un seul corps en Christ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *