Bénis sont ceux qui sont persécutés

Quand Jésus a prononcé le Sermon sur la montagne, parlant de certaines béatitudes, il en a parlé d’une qui semble un peu choquante, puisqu’aujourd’hui on nous dit bénédiction après bénédiction, que Dieu ne veut pas que nous expérimentions la douleur et la souffrance, mais plutôt Le plan de Dieu est que rien ni personne ne puisse nous toucher dans cette vie. Bien que ce type de message semble très beau, la Bible nous dit quelque chose de très différent et ceci dans une béatitude, alors nous verrons exactement ce que Jésus a dit à ce sujet dans le grand Sermon sur la Montagne. La Bible dit:

11 Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.

12 Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

Matthieu 5:11-12

Jésus disait quelque chose qu’il savait que ses disciples subiraient plus tard des choses comme la vitupération et les persécutions, et il leur permettait de réaliser quand ce moment est venu que ce n’était pas que Dieu ne ressentait pas de compassion pour eux, mais plutôt que c’était quelque chose pour qu’ils devaient se sentir bénis.

Il y a des moments où nous traversons certaines épreuves avec d’autres personnes, nous les voyons se soulever contre nous soit pour avoir prêché l’évangile, et plusieurs fois nous nous sentons abattus par cela, mais cela ne devrait pas être aimé de cette façon, nous devrions nous sentir bénis, parce que nous avons le privilège de souffrir à cause de l’évangile de notre bien-aimé Seigneur Jésus-Christ, à Lui soient toute gloire et puissance.
Jésus termine en nous disant les paroles suivantes :

“Réjouis-toi et sois dans l’allégresse, car ta récompense est grande dans le ciel ; car c’est ainsi qu’ils ont persécuté les prophètes qui étaient avant vous ”. Et c’est pourquoi dans le livre des Actes nous voyons que lorsque les apôtres souffraient pour cette cause, ils se réjouissaient et étaient heureux d’avoir été pris en compte.

Réjouissons-nous et réjouissons-nous de pouvoir participer à ce glorieux évangile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *